Étiquettes

, ,

Les grands orateurs sont aussi souvent de grands auditeurs qui se délectent des modèles qui les ont précédés pour comprendre comment construire leurs discours et capter l’attention.

Cette page sera régulièrement actualisée afin de vous proposer d’écouter les grands discours qui ont marqué l’histoire politique, judiciaire, culturelle, etc.


« Discours à la loupe » par Adrien Rivierre

« Discours à la loupe » est une série proposée par Adrien Rivierre, spécialiste de la prise de parole en public et de la mise en récit, pour le journal Les Echos. Chaque épisode constitue une analyse détaillée d’un discours afin d’en comprendre les logiques argumentatives et stratégies narratives :

  • Episode 1 : Quand Emmanuel Faber, PDG de Danone, priait les diplômés d’HEC de « rendre le monde meilleur »
  • Episode 2 : Quand le Lieutenant général Jay Silveria s’indignait contre le racisme dans ses rangs
  • Episode 3 : Quand Greta Thunberg menaçait les dirigeants du monde à l’ONU
  • Episode 4 : pourquoi l’intervention d’Alexandria Ocasio-Cortez était si percutante ?
  • Episode 5 : Le jour où Barack Obama a crevé l’écran
  • Episode 6 : Quand Emma Gonzalez brillait par son éloquence du silence
  • Episode 7 : Les clés du succès selon Steve Jobs
  • Episode 8 : Quand Emma Watson appelait les hommes à s’engager pour l’égalité des sexes
  • Episode 9 : « Un nouveau jour est à l’horizon », le message d’espoir d’Oprah Winfrey

Par ailleurs, vous pouvez retrouver sur la page d’Adrien Rivierre d’autres analyses de discours pour lesquels il propose un decryptage du fond et de la forme :


« J’ai réalisé que le combat pour les droits des femmes était trop souvent devenu synonyme de combat contre les hommes. Et s’il y a une seule chose dont je suis certaine, c’est que cela doit s’arrêter »

Le 20 septembre 2014, l’actrice Emma Watson donne un discours au siège des Nations Unies pour le lancement de la campagne « HeForShe« .

Ce discours est particulièrement intéressant dans son articulation constante entre le récit personnel de son auteure et la mobilisation d’arguments généraux au service de l’égalité de genre.

Le texte intégral peut-être consulté à cette adresse.


« J’ai l’honneur, au nom du Gouvernement de la République, de demander à l’Assemblée nationale l’abolition de la peine de mort en France »

Le 17 septembre 1981, Robert Badinter, nouveau ministre de la Justice depuis l’élection de François Mitterrand à la Présidence de la République, s’adresse à l’Assemblée nationale pour présenter le projet de loi visant à abolir la peine de mort. Après un vote positif à l’Assemblée nationale, puis au Sénat, le texte est promulgué le 9 octobre 1981. La France devient dès lors le 35e pays du monde à prohiber la peine de mort.

Quelques extraits choisis (INA)

Le texte intégral peut-être consulté à cette adresse sur le site vie-publique.fr.

La vidéo intégrale du discours peut également être visionnée à cette adresse sur le site vie-publique.fr.


Winston Churchill : « We should not surrender »

Eh oui, tous les grands discours n’ont pas toujours été prononcés en français. L’un des orateurs les plus talentueux de l’histoire du XXe siècle est en effet britannique et il s’agit du Premier ministre Winston Churchill. Alors que l’Allemagne nazie envahit progressivement l’Europe et que l’allié français sombre sous les attaques de l’ennemi, l’homme au cigare prononce successivement trois discours qui ont marqué l’histoire :

  • Le 13 mai 1940, il promet aux sujets de sa majesté « du sang, du labeur et des larmes » ;
  • Le 4 juin 1940, il réalise une prédiction hallucinante en annonçant que « nous serons contraints de nous battre sur les plages » ;
  • Le 18 juin 1940, alors que De Gaulle réalise son célèbre appel sur les ondes de la BBC, il prononce un discours visant à galvaniser les Britanniques en évoquant la postérité de la victoire et en imaginant que dans mille ans, les hommes diront encore : « ce fut leur plus belle heure« .

Chacun de ces trois discours mériterait une analyse détaillée tellement ils témoignent de l’excellente maîtrise de l’art oratoire. Rappelons simplement que le discours du 4 juin est particulièrement connu pour sa péroraison (c’est-à-dire sa conclusion) dans laquelle Winston Churchill fait progressivement monter la tension dramatique jusqu’à l’emphase finale qui provoque une ovation de la part des députés britanniques.

Si vous souhaitez écouter ces différents discours, je ne peux que vous conseiller de regarder, en version originale, l’interprétation donnée par Gary Oldman dans le film Darkest Hour (2017) :

Mais il est également possible d’écouter l’archive audio de la version complète du discours original sur le site Winstonchurchill.org.


L’abbé Pierre : « Mes amis, au secours ! »

Ce discours est entré dans l’histoire de France car il témoigne des limites de la croissance économique dans le contexte des Trente Glorieuses. L’exorde est particulièrement intéressant car il repose sur une interpellation efficace de l’auditeur. Une fois l’attention captée, l’abbé Pierre déroule son argumentaire visant à appeler à la solidarité. Cet appel radiophonique est donc la preuve que certains discours sont suffisamment puissants pour changer le cours de l’histoire.


Malala YOUSAFZAI : « Sur ce silence se sont élevées des milliers de voix »

Ce discours est particulièrement intéressant pour sa dimension narrative qui repose sur les principes du storytelling. Malala Yousafzai y développe en effet son argumentaire en l’appuyant sur le récit concret et tangible de son histoire personnelle.

Et bien entendu, vous pouvez aussi retrouver le discours complet en anglais :