Mots-clés

, , , ,

En 1348, la peste noire venue d’Orient se propage à toute allure tuant près de la moitié de la population. Cette violente maladie et son retour régulier marquèrent durablement les mentalités. 

Afin d’approfondir votre connaissance de cet événement dramatique, mais essentiel dans l’histoire démographique de l’Europe médiévale, vous pouvez consulter l’article de Julien THERY-ASTRUC, Professeur à l’Université Lyon II et initialement publié dans le magazine National Geographic Histoire (n° 379, juillet 2013). 

Chapitre étudié

Principales connaissances à retenir

  • 1346 : la peste arrive à Caffa (actuelle Ukraine) par l’intermédiaire des Mongols
  • 1347 : la peste arrive à Constantinople (actuelle Turquie) et se propage progressivement dans les ports européens, dont celui de Marseille.
  • Selon le chroniqueur contemporain Jean Froissard (vers 1337 – vers 1410), « bien la tierce partie du monde mourut« . S’il est impossible de connaître avec précision le nombre de victimes, il semble que cette crise démographique soit la plus importante jamais recensée dans l’histoire.
  • Comme toutes les épidémies, la peste se diffuse essentiellement le long des voies de communication (ports, fleuves, routes commerciales, etc.)
  • A défaut de trouver une explication rationnelle à ce fléau, les contemporains recherchent des boucs émissaires. Comme souvent, on accuse les juifs. Ainsi, le 14 février 1349, 2000 juifs sont tués à Strasbourg et tous les autres doivent quitter la ville.
  • Peste bubonique, peste pulomnaire, anthrax pulmonaire, Ebola… tous les historiens et épidémiologistes ne sont pas d’accords sur la nature de la maladie qui a ravagé presque la moitié de la population européenne de 1348 à 1352.
  • A l’issue de l’épidémie, vers 1352, l’Europe manque de main-d’oeuvre. Les chroniqueurs signalent un regain de natalité afin de remédier à cette crise démographique.
  • La peste revient ensuite régulièrement jusqu’à la fin du Moyen Age, mais dans des crises moins violentes et plus localisées.

Flagellants faisant pénitence pendant la peste noire (Michel WOLGEMUTH, 1493- Collection BIU Santé Médecine)

Juifs brûlés vifs pendant la peste noire (Michel WOLGEMUTH, 1493 – Collection BIU Santé Médecine)